Jmeter : Tests de charge

Voilà un petit bout de temps que je me suis mis à Jmeter, et il fallait que j’en parle.

Pour les besoins d’une application web, je devais effectuer des tests de charge.

Après avoir longuement traîné sur le web et testé plusieurs solutions payantes, ou gratuites comme le WAST (Web Application Stress Tool) de microsoft, j’ai découvert Jmeter.

le pitch :

JMeter est un projet libre de Jakarta permettant d’effectuer des tests de performance d’applications et de serveurs selon différents protocoles.
JMeter est entièrement écrit en Java, ce qui lui permet d’être utilisé sur tout système d’exploitation supportant une machine virtuelle Java (JVM).
Il permet de simuler le comportement de plusieurs utilisateurs simultanés d’une application Web. Au fur et à mesure de ses développements, il a été étendu et permet maintenant de tester d’autres types d’applications: serveurs ftp, serveurs de services Web, bases de données accessible via jdbc, serveurs TCP-IP…
Il mesure le temps de réponse de chaque requête et produit des statistiques de ces temps de réponse.
Il contient les principales fonctionnalités de ce type d’outil: Utilisation d’un jeu de données externalisées, enregistrement de scénarios web, scénarios “dynamiques”, s’adaptant aux réponses des serveurs, détection d’erreurs, extensibilité, gestion des cookies et des réécritures d’url, lancement des tests à partir de plusieurs postes… Par contre il ne fait pas d'”IP spoofing” (simulation de plusieurs adresses IP à partir du même poste de test).
Des pré/post processeurs de tests sont disponibles permettant par exemple d’extraire des données de résultats de tests. Les résultats des tests peuvent être visualisés de différentes manières et peuvent également être exportés sous fichier au format XML.
JMeter peut également faire des tests fonctionnels d’une application, permettant ainsi de valider les fonctionnalités d’une application de manière automatisée.

(merci WikiPedia)

Les plus :

  • Gratuit
  • Intuitif
  • Possibilité de développer ses modules
  • Exécution de bouts de codes à la volée
  • Tests aussi bien fonctionnels que de charge
  • Possibilité de variabiliser les données
  • Développé en java donc sur utilisation sur tous les types d’archi disposant d’une JVM

Les moins :

  • Plante souvent 🙁 Peut planter lors d’une utilisation “excessive” en mode GUI par exemple. Pour éviter/limiter ce genre de problème, pensez à augmenter la taille du Heap de votre JVM

exemples d’utilisations : http://blog.milamberspace.net/index.php/jmeter-pages

le site officiel : http://jakarta.apache.org/jmeter/

To be continued …

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *